• White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Google+ Icon
  • White YouTube Icon
Théâtre de la Grange

12 rue René Glangeaud - 19100 Brive

05 55 86 97 99

theatredelagrange@wanadoo.fr

Avec le soutien de la Ville de Brive-la-Gaillarde, avec le concours de l’Etat (ministère de la culture et de la communication / DRAC Nouvelle Aquitaine), de la région Nouvelle Aquitaine, du Département de la Corrèze et de la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations.

Lemur Kata Compagnie

Tout au début, un petit cirque itinérant crée le 17 juin 1982 qui devient en 1998 la Cie Lemur Kata.

La compagnie est membre fondatrice du Théâtre de la Grange où elle est en résidence.

Elle travaille avec des amateurs et des professionnels, s'est produite pendant 8 ans au festival d'Avignon et a joué en France et à l'étranger.

Elle participe à l'activité du Théâtre de la Grange.

Théâtre de l'étoile grise

" C'est l'action qui change le monde, le théâtre est juste un moyen de le comprendre. "

Thomas Ostermeier

'' Pessimiste par intelligence, optimiste par volonté '' (comme disait l'autre), '' gris '' comme le désordre du monde et la lucidité et '' étoile '' pour l'espérance et le rêve, voilà comment on peut caractériser ce collectif théâtral d'une quinzaine de personnes.

Le théâtre de l'étoile grise est une des compagnies fondatrices du théâtre de la Grange, où elle est en résidence.

Le théâtre de l'étoile grise a la particularité de regrouper en son sein des comédiennes et comédiens amateurs et ''pros". Les uns et les autres le font par passion du théâtre qui parle d'aujourd'hui et le bonheur de la vie de compagnie. Donc sans aucun avantage financier !

L'étoile grise a " créé " des textes de Jean Claude Grumberg, Xavier Durringer, Bernard Marie Koltès, Rodrigo Garcia, Edward Bond, Jean Paul Wenzel, Albert Camus, Michel Azama, Maxime Gorki…

 

Assemblée théâtrale et écriture de plateau

A partir des années 2010, le collectif, influencé par la lecture de textes de Michel Guénoun, approfondit sa réflexion sur l'assemblée théâtrale, le passage au jeu...

Le passage au jeu (jouer et jouer à ne plus jouer), au sein de cette assemblée théâtrale, acteurs et spectateurs ensemble, permet dans cet instant fragile de placer, au delà de l'artistique et du politique, l'humain au centre de l'acte théâtral.

 

Par ailleurs nous nous '" emparons " de textes d'auteurs, en mélangeons plusieurs, en ajoutant nos mots. Nous " triturons " tous ces mots sur le plateau (la " fameuse " écriture de plateau) pour " fabriquer " un théâtre du présent, comme une tentative de parler de maintenant et dire " qu'un autre monde est possible et nécessaire. " (1)

DERNIERES CREATIONS

2016 : Notre espérance (écriture de plateau)

2015 : Sainte Jeanne des abattoirs... au hachoir (d'après Bertolt Brecht)

2014 : Le pas (écriture de plateau d'après Denis Guénoun)

et Je débraye (d'après Rémi De Voos)

2013 : Antigone-Nettoyage (d'après Antigone de Sophocle)

2012 : Deux pièces-cuisine (écriture de plateau d'après Franz Xaver Kroetz et Sophocle)

2011 : Daewoo (d'après François Bon)

Théâtre du Cri

Devant la porte de Borchert. C’est autour de ce cri contre la guerre que ça a commencé, à l’automne 1971. « Ça », c’est-à-dire le Théâtre du Cri.

Près d'un demi-siècle après, où en sommes-nous ?
Nous en avons ouvert, des portes. Ou tenté d’en ouvrir. Il y a celles qui résistent et restent obstinément fermées. Celles, déjà ouvertes, que nous avons enfoncées, allègrement! Celles qui ouvrent sur d’autres portes qui...

De porte en porte, nous voici en 2018, avec Stabat mater furiosa, de Jean-Pierre Siméon.

De nouveau, un cri contre la guerre. Entre temps, il y en a eu d'autres, des cris. Mais aussi des
rires. Et des larmes. Des émotions de toutes sortes, à travers des spectacles réalisés soit avec le support de
textes d'auteurs plus ou moins connus, contemporains pour la plupart; soit à partir d'adaptations de textes
écrits par nous-mêmes: des "créations" (parfois collectives et issues de séances d'improvisation).

 

Ce sont plus de quarante spectacles que nous avons proposés, dans des formes diverses.

À quoi s'ajoutent de nombreuses interventions dans toutes sortes de lieux et de circonstances. (voir site)

Avec nos moyens qui restent modestes, nous partageons l’ambition du poète Eluard : Partir d’ici et de partout pour tout ailleurs. Ouvrir vraiment à l’homme une porte plus grande. À l'homme... et à la femme : est-il besoin de le préciser?

Cie La Carpe

La Carpe a été créée en 2003. Cette compagnie et la plupart de ses membres sont des "enfants" du Théâtre de la Grange, presque tous issus de ses ateliers.

Au fil des années notre compagnie a monté un nombre appréciable de spectacles, et se donne pour mission de porter le théâtre là où il ne va pas souvent, à savoir dans la ruralité.

 

Dans un esprit de saine émulation, celle qui permet de progresser et de s'améliorer, nous avons participé à plusieurs reprises aux Rencontres de Théâtre amateur de Brive, au Festival de Vigeois et au Festival de Théâtre amateur (FESTHEA) qui nous a valu une mention d'honneur pour 2017 et une sélection pour aller jouer à St Cyr sur Loire (près de Tours) LE LUNDI 29 OCTOBRE 2018.

Spectacles montés par notre compagnie:

2004 : Mon aéroglisseur est plein d’anguilles, d’après les Monthy-Python, mise en scène de Hervé HERPE

2005 : La Voix des Ombres, de Sylvie Dervin, Adaptation et mise en scène d’Arlette AUDEBRAND-MARTY

2006 : Chéri, d’après Colette, Mise en scène d’Amandine JARRY

2007 : Mademoiselle Werner, de Claude BOURGEYX , en co-production avec RAPH-AL-S 2000, mise en scène d’Amandine JARRY

2008 : Tango et Protéines, adaptation libre de la pièce Jean-Michel Ribes La cuisse du Steward, mise en scène d’Amandine JARRY

2009 : Entre la Terre et le Ciel, adaptation libre de la pièce d’Eric-Emmanuel SCHMITT l’hôtel des deux mondes, mise en scène d’Amandine JARRY

2010 : Deux petites dames, De Pierre Notte , mise en scène d’Arlette AUDEBRAND-MARTY

 

2011 : Lieux Communs, humour déjanté, d’après Louis Calaferte, mise en scène de Jean-Marc Vareille

2012 : Rêver, peut-être…, de Jean-Claude Grumberg, mise en scène de Sandrine Guillou

2013 : Jeu de Rencontres, d’après Speed dating de Georges de Cagliari, mise en scène Jean-Paul DANIEL

2014 : Les chutes du Zambèze, de Daniel Soulier, mise en scène de Jean-Paul DANIEL 

2015 : L’amour en pointillés, d’après Love letters d’Albert Ramsdell GURNEY, mise en scène de Robert BIROU, en co-production avec Théâtre du cri. Mention d'honneur pour FESTHEA 2017 (pièce jouée hors concours)

2017 : Vers toi, terre promise, Tragédie dentaire, d’après Jean-Claude Grumberg, mise en scène de Jean-Paul Daniel. Pièce en compétition pour FESTHEA 2018

Il teatrino

Notre compagnie, créée en 2006, accueillie au sein du Théâtre de la Grange depuis 2012, est issue d’un atelier pédagogique en langue italienne du lycée d’Arsonval. Ses membres sont majoritairement d’anciens élèves italianistes.

Notre spécificité –unique dans notre région–  est de présenter des œuvres théâtrales italiennes en langue originale surtitrée en français.  Nous avons constaté que le surtitrage ne représentait pas un obstacle pour le public.

Les œuvres choisies sont issues du théâtre contemporain à l’exception de notre premier travail.

Sept spectacles déjà réalisés :

  • Goldapezzi. un montage d’extraits de quatre comédies de Carlo Goldoni.

  • Sebben che siamo donne à partir de textes de Dario Fo et Franca Rame.

  • Caccia alle streghe de Aldo Selleri.

  • Via delle oche de Carlo Lucarelli.

  • Exceptionnellement en français, une adaptation du film de Ettore Scola, La journée particulière.

  • Ci ragiono e canto, un spectacle composé de chants populaires et de textes de Dario Fo et Franca Rame.

  • Astaroth de Stefano Benni.

 

En 2018 nous présenterons notre nouvelle création : une adaptation de Io cammino in fila indiana de Ascanio Celestini.

Théâtre du paradoxe

La Compagnie Théâtre du Paradoxe a été créée en octobre 2001 par Cédric Laroche, directeur artistique de la Compagnie et Sandrine Dagoury, administratrice. Le siège social est situé 59 rue François Mauriac à Brive-La-Gaillarde.

 

Elle propose depuis sa création diverses actions : Ateliers Théâtre, lectures, créations de pièces de Théâtre, interventions en milieu scolaire, associatif et institutionnel.

La Compagnie axe son travail sur la création contemporaine, essentiellement sur les auteurs actuels dans le cadre des ateliers Théâtre dans un souci de susciter la curiosité et de développer l’école du spectateur/Elève.

Les thèmes de l’homme et son engagement dans la société, le souci de L’humain " avant tout "font partis de  nos réflexions majeures.

Les interventions " hors les murs du Théâtre " pour sensibiliser le plus grand nombre au Théâtre sont pour nous une priorité.

Dans le cadre de la formation, la Compagnie a reçu le 1er prix et le prix d'excellence du ministère de l'Education Nationale pour un projet national sur l'image de la femme dans les médias. Le projet, écrit et mis en scène par Cédric Laroche a été joué au Ministère en Mai 2010.

La Compagnie est soutenue par la DRAC du Limousin pour ses actions en milieu scolaire, le Conseil Départemental de la Corrèze et la Mairie de Brive.

Depuis 2010, la Compagnie Théâtre du Paradoxe est en résidence au Théâtre de la Grange à Brive.

 

CREATIONS

" Processus " de Cédric Laroche 

" Antigone " de Jean Anouilh

" Love "de Murray Shisgall

" Bibelots et mensonges entassés " de Cédric Laroche

" Nous n'avons fait que fuir "de Bertrand Cantat. 

" Love 2 " de Murray Schisgal 

" La Fêlure "de Francis Scott Fitzgerald. 

" Notre besoin de consolation est impossible a rassasier "de Stig Dagerman 

" Horace " de Pierre Corneille

" Désir " création collective

" Bunker café "de Cédric Laroche

" Cosmétique de l’ennemi "

Théâtre des Indécis

Le théâtre des Indécis est une association née en 2013, qui a notamment pour objet de promouvoir le théâtre sous toutes ses formes. La naissance de cette jeune compagnie, c’est l’histoire d’une amitié entre ses membres et l’envie de vivre ensemble leur passion du théâtre.

Théâtre des Indécis, pourquoi ? Parce que choisir entre des centaines, des milliers de pièces et d’auteurs… n’est pas chose aisée au vu des personnalités différentes qui composent la compagnie.

Six personnalités différentes et pourtant complémentaires, six amis qui aiment discuter des heures, débattre sur tous les sujets, lire et écrire des poésies, des textes, des pièces, qui aiment la création et la rigueur qui permettent de partager avec le public de merveilleux moments de rencontre et d’échanges.

Pour nous « le théâtre n’est pas le pays du réel : il y a des arbres en cartons, des palais de toile, un ciel de haillons, des diamants de verre, de l’or de clinquant, du fard sur la pêche, du rouge sur la joue, un soleil qui sort de dessous la terre. C’est le pays du vrai : il y a des cœurs humains dans les coulisses, des cœurs humains dans la salle, des cœurs humains sur la scène » comme l’écrit parfaitement Victor Hugo.

En effet, la rencontre humaine est le moteur du théâtre des Indécis, tout comme l’envie de faire découvrir les mots d’auteurs oubliés, méconnus ou surprendre avec des auteurs plus connus, faire connaitre leur vision du monde, leur passions, leurs souffrances, leurs engagements politiques en s’appropriant leur message « en dépit de ce que l’on peut nous dire les mots et les idées peuvent changer le monde… » En tout cas, rien ne nous empêche d’y croire !

Le Théâtre des Indécis est heureux d’avoir rejoint les compagnies du théâtre de la Grange et d’avoir le privilège de jouer dans ce lieu unique où théâtre amateur et professionnel se côtoient, se respectent et s’inspirent !

C’est bien là, la richesse de ce lieu unique, de réunir des personnes de tous horizons, de tous âges, avec des visions du théâtre différentes et néanmoins complémentaires puisqu’ « une pièce de Théâtre c’est quelqu’un. C’est une voix qui parle, c’est un esprit qui éclaire, c’est une conscience qui avertit ».

 

CREATIONS 

La Mouette de Tchékhov en 2013 (sous le nom de « l’atelier 5 »)

La Réunification des 2 Corées de Joël POMMERAT en 2015

Et à midi 5 ? librement inspiré du Suicidé de Nicolaï Erdmann en 2017

Please reload